Genèse du projet Thangkas de la lignée Drukpa

Drubpön Ngawang et le peintre Tsering Ngodrup

J’ai grandi auprès du 1er Kyabje Thuksay Rinpoché et de Khenpo Noriang et pour ces deux grands maîtres tibétains, la peinture des thangkas était très importante. Lors d’un voyage au Ladakh, Kyabje Thuksay Rinpoché rencontre Tsering Ngodrup, moine au monastère d’Hémis où il étudiait la peinture. En tant que serviteur de Kyabje Thuksay Rinpoché, j’ai moi-même connu Tsering Ngodrup que j’appréciais en tant que peintre bien sûr mais aussi en tant qu’homme. Nous sommes depuis des amis proches.

Lorsque je suis arrivé à Drukpa Plouray, je lui ai commandé une première thangka représentant le Bouddha Shakyamouni et qui servit pour les cartes de refuge que nous utilisons. Tsering Ngodrup exécuta ensuite plusieurs thangkas dont les huit manifestations de Pema Karpo.

Il y a plusieurs années, grâce aux offrandes que j’ai reçues et économisées, je lui ai demandé de réaliser les thangkas représentant les 60 maîtres de la lignée Drukpa. Depuis 10 ans, il exécute une thangka tous les 2 – 3 ans d’après les indications de Khenpo Tringa Rinpoché.

Participer au financement d’une thangka est source de grands mérites et de bénédictions.

Malheureusement ici à Drukpa Plouray il y a beaucoup d’humidité et nous manquons de place. C’est pourquoi j’aimerai que certaines thangkas soient offertes au monastère d’Hémis. Le livre en préparation qui rassemblera les photos de toutes les thangkas est donc très important.